Une voiture à hydrogène est un type d’automobile qui utilise des piles à combustible pour alimenter son moteur. Ces voitures sont en cours de développement depuis de nombreuses années, et les premiers modèles disponibles dans le commerce ont commencé à apparaître en 2014. Les voitures à hydrogène offrent de nombreux avantages par rapport aux véhicules à essence traditionnels, notamment des émissions plus faibles, une durabilité accrue et une plus grande autonomie. Cependant, il y a aussi quelques défis importants à surmonter avant que ces véhicules puissent se généraliser.

Sur Terre, l’hydrogène n’est pas disponible sous forme naturelle. Ce gaz ne peut donc pas être considérée comme une source renouvelable, du moins sous sa forme primaire. Il s’agit plutôt d’un vecteur d’énergie. Aujourd’hui, il est produit par la gazéification du charbon et le traitement chimique des hydrocarbures, deux pratiques non durables, étant donné la quantité élevée de dioxyde de carbone rejetée dans l’atmosphère (ou par le reformage à la vapeur du gaz naturel) un procédé qui consiste à faire réagir le méthane et la vapeur d’eau à une température comprise entre 700 et 1 100°C pour produire du syngaz, un mélange de monoxyde de carbone et d’hydrogène, ou encore, par deux systèmes respectueux de l’environnement.