Près de 50 bus n’émettant pas de gaz à effet de serre vont être commandés. Ils s’ajouteront aux sept véhicules déjà testés.

D’ici à fin 2023, 47 bus à hydrogène supplémentaires sillonneront les routes franciliennes. La procédure d’acquisition débutera mardi, lors du prochain conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités (IDFM). Un investissement de 48 millions d’euros afin d’enrichir une flotte qui en compte aujourd’hui sept. Ces derniers sont testés depuis 2019 en conditions réelles d’exploitation sur deux lignes des Yvelines, entre ­Versailles et Jouy-en-Josas et entre Satory et Viroflay.