Lors d’une réunion du Conseil Énergie de l’UE lundi (19 décembre), la ministre française a fustigé la position « hypocrite » de son homologue allemand sur l’intégration d’hydrogène bas-carbone – produit à partir d’électricité nucléaire – dans les objectifs de développement d’hydrogène renouvelable, alors que les deux pays se sont mis d’accord le mois dernier sur le respect de la « neutralité technologique ».

Le 25 novembre dernier, la présidence Tchèque du Conseil de l’UE proposait d’introduire, dans la directive gaz un article 8a qui devait permettre à l’hydrogène bas-carbone d’aider à atteindre les objectifs de développement des énergies renouvelables dans les secteurs du transport et de l’industrie.