Iveco travaille à promouvoir le biogaz auprès de l’Union Européenne et s’est associé à Air Liquide pour préparer un réseau d’avitaillement pour ses Nikola Tre et Two à hydrogène.

Iveco mise sur le biogaz et l’hydrogène. Mais avec plus de 40 000 véhicules au gaz vendus en Europe, l’italien fait cavalier seul sur cette technologie. Car les autres constructeurs surfent sur la vague subventionnée de la motorisation électrique et s’associent pour mettre en place des réseaux de recharge. Livré à lui-même par sa sortie du giron de CNH pour entrer à la bourse de Milan, le 3 janvier, Iveco a entrepris de rompre son isolement en promouvant le biogaz et l’hydrogène vert auprès de l’Union Européenne et de fournisseurs choisis.