Après le lancement d'une ligne de pré-industrialisation, la jeune pousse francilienne change d'échelle avec la construction d'une usine dans le Doubs. À Allenjoie, elle sera la première en France à fabriquer des membranes d'électrolyseurs et la première au monde à maîtriser toute la chaîne de valeur du produit.

Moins de six mois après l’inauguration, à Orly dans le Val-de-Marne, de sa ligne de pré-industrialisation, la société Gen-Hy a annoncé le 11 mai la construction de son usine d’électrolyseurs à grande échelle à Allenjoie, dans le Doubs.

Les plans de ce bâtiment de 8.000 m2 pouvant accueillir 3 lignes de fabrication de générateurs d’ hydrogène vert devraient être bouclés avant l’été pour une livraison mi-2023. L’usine sera construite par la SEM Pays de Montbéliard Immobilier d’entreprises et Gen-Hy investit 15 millions d’euros dans la première ligne de production. A terme, les trois lignes pourraient employer 120 salariés d’ici trois à cinq ans, indique Sébastien Le Pollès, le président de Gen-Hy.