DOSSIER. À Belfort, les étudiants du CMI H3E se préparent à travailler dans le secteur de l'hydrogène. Mais pour répondre aux attentes, cette filière devra suivre un développement très soutenu d’ici 2030. Alors, politique-fiction ou énergie du futur ?

« L’hydrogène, c’est l’énergie du futur. » Les étudiants du CMI H3E (cycle de master en ingénierie hydrogène, énergie et efficacité énergétique) de l’université de Franche-Comté, à Belfort (90), en sont convaincus.