L’année prochaine, le port d’Amsterdam mettra un service un bateau à hydrogène. Sa particularité : ce « gaz » sera stocké dans ses cales sous forme solide. Déjà baptisé Neo Orbis, le navire sera utilisé pour des courts trajets dans le port et sur les canaux de la ville. Mais faut-il vraiment applaudir cette innovation ?

L’hydrogène vert bénéficie sans conteste du bel engouement affiché par de nombreux acteurs industriels et politiques. Mais si ce vecteur d’énergie pourrait s’avérer utile dans certaines applications consommatrices d’énergie telles que l’industrie ou les transports maritime et aérien, nous avons déjà fait état sur ce site de plusieurs études scientifiques mettant en garde contre des utilisations irrationnelles de l’hydrogène.

Dans le port d’Amsterdam, le projet consiste à remplacer un bateau utilisant du fioul comme carburant par un navire électrique. Excellente idée … à première vue. Mais dans ce cas, l’électricité sera produite par une pile à combustible alimentée en hydrogène. Et celui-ci sera emmagasiné dans les cales sous forme de poudre solide.