L'ancienne raffinerie pétrolière de TotalEnergies à Grandpuits (Seine-et-Marne), en cours de reconversion en bioraffinerie, accueillera d'ici à 2025 une unité de production d'hydrogène d'Air Liquide pour fabriquer du carburant aérien moins polluant, ont annoncé mardi les deux entreprises. «Dans le cadre d'un contrat de long terme engageant TotalEnergies à acheter» l'hydrogène produit sur place, «Air Liquide va investir plus de 130 millions d'euros pour construire et exploiter une nouvelle unité de production d'hydrogène», expliquent les deux groupes industriels dans un communiqué.

TotalEnergies avait annoncé en septembre 2020 un projet de reconversion de cette importante raffinerie d’Île-de-France, pour plus de 500 millions d’euros d’investissements, afin qu’elle produise des biocarburants, c’est-à-dire des carburants produits notamment à partir d’anciennes huiles de cuisson, et non de pétrole. Avec l’annonce de mardi, le site accueillera à terme, outre l’usine de biocarburants, une unité de production d’hydrogène par Air Liquide, ainsi qu’une unité de recyclage de plastique, une unité de production de plastique biodégradable et recyclable à base de céréales, et une centrale photovoltaïque.